Recherche dans le blog

Nouveaux produits

" Yellow Jessamine "

Catégories : Chronique d'une Unseelie

Yellow Jessamine, de Caitlin Starling

aux Editions du chat noir

"Ses lèvres se tordirent du plaisir malsain qu’elle retirait de l’amertume. Elle s’abandonnait. C’est toujours ce qu’elle ressentait. Elle s’abandonnait en toute préciosité. Cela accélérait sa mort, mais au moins, elle le faisait de son propre chef et selon les conditions qu’elle s’imposait. Son autodestruction était modulée. Elle était thérapeutique. Elle mourrait selon ses propres termes. Personne d’autre ne lui imposerait cela.

Elle avait gagné sa douleur. Elle méritait son annihilation."

Résumé

Lady Evelyn Perdanu, magnat des transports maritimes, contrôle la ville de Delphinium grâce à son sens des affaires et aux informations qu’elle récolte à propos de ses habitants.

Un jour, une maladie inconnue frappe la population provoquant une étrange obsession qui conduit inéluctablement à la mort. Convaincue d’être impliquée dans l’épidémie, Evelyn se retire dans sa demeure, entre paranoïa et secrets empoisonnés, résolue à déraciner ce fléau avant qu’il ne détruise tout ce qu’elle a construit.

Avis

Je qualifierais ce livre un peu brouillon, brumeux , dans le sens où l’auteure n’explore pas la profondeur de son récit et de ses personnages. J’ai trouvé la fin survolée, rapide. Sinon , ce livre est d’une beauté macabre magnifié de poésie et de métaphores visuelles. L’horreur est embellit comme une fleur qui s’épanouit.

Perdue entre folie et paranoïa, Evelyn Perdanu est froide, solitaire, tantôt avec des pensées cruelles, tantôt empathe. Riches en illustration, le botanisme devient un poison mortel qui imbibe les pages d’abord lentement et ensuite jusqu’à ce qu’il s’imprègne du lecteur . Une lecture en demi teinte ponctuée de mystère.

Partager ce contenu

Ajouter un commentaire

 (avec http://)